Capteurs de position

Les capteurs de position AST, personnalisés en fonction de l'application, sont utilisés pour déterminer les déplacements relatifs entre deux composants mécaniques. Ils ont recours soit à la technologie Hall 3D, soit à la technologie inductive. La partie fixe du capteur interagit sans contact et sans usure avec la cible fixée sur le composant mobile par le biais d’un couplage inductif ou magnétique. La géométrie de la partie fixe du capteur et celle de la cible peuvent être adaptées à l'application dans une large mesure.
La technologie Hall 3D offre de nombreux avantages puisqu’elle permet de déterminer des positions dans 3 axes sur une plage de mesure allant jusqu'à 100 mm. La technologie inductive est elle idéale pour les mesures unidimensionnelles sur une plage atteignant 500 mm. Ces deux technologies se distinguent par le fait que la partie fixe et la partie mobile du capteur sont encapsulées. Ainsi protégé des influences environnementales, le capteur s’utilise même en milieu difficile. Outre la position, il est bien entendu possible d’enregistrer les variables qui en découlent telles que la vitesse ou l'accélération. Tous les capteurs AST sont équipés d’un microcontrôleur et sont donc capables de calculer directement des algorithmes complexes. Un signal de sortie ainsi traité est ensuite mis à disposition sous forme analogique ou numérique. Le champ d’application des capteurs de position est large : ils permettent par exemple de mesurer l'usure des plaquettes de frein dans le secteur automobile, de détecter un balourd sur un lave-linge et se retrouvent même à l’intérieur des pinces robotisées.

Capteur d’usure

Capteurs de mesure d’usure pour systèmes et composants mécaniques

<h2>Capteur d’usure</h2>

Chaque composant mécanique s’use au fur et à mesure de sa durée d’utilisation. Ce phénomène est perceptible dès lors que la géométrie du composant change ou que l’usure mécanique est concrétisée par un enlèvement de matière en surface. Ces changements, généralement indésirables, se produisent par exemple sur les accouplements, les réducteurs et les freins.

L’usure joue sur le fonctionnement et l’efficacité du composant, ce qui peut occasionner des dommages lourds de conséquences voire même une panne. Dans la pratique, cela se solde par des travaux supplémentaires coûteux en temps qui viennent s’ajouter aux opérations de maintenance habituelles. Ce qui est ni plus ni moins contrariant dans le cas d’une voiture particulière s’avère très onéreux pour un véhicule professionnel, tel qu’un poids lourd ou un bus. En effet, les temps d’arrêt équivalent à un manque à gagner. C’est pourquoi nous essayons de limiter l’usure aux pièces faciles à changer – les pièces dites d’usure.

Nos capteurs intelligents mesurant en continu le degré d’usure des composants de sécurité et la température actuelle pouvant être calculée sur demande, il est possible, grâce à des algorithmes, de prévoir de manière très précise la manière dont évoluera l’état de fonctionnement des composants. Les intervalles de maintenance peuvent ainsi être optimisés au cas par cas. Par exemple, les capteurs montés sur les systèmes de freinage savent détecter la déformation d’un disque soumis à une surcharge thermique ou l'inefficacité du piston suite à la présence de saletés. Par conséquent, finis les pannes, les états de fonctionnement critiques et les contrôles visuels périodiques.

Capteur de position inductif

Capteurs pour déterminer la position des composants mécaniques

<h2>Capteur de position inductif</h2>

Nos capteurs de position avec principe de mesure inductif déterminent la position des composants mécaniques sans contact et sans usure. La cible est fixée à la partie mobile du mécanisme et interagit sans contact avec le système de capteurs stationnaires via des mécanismes inductifs. Le capteur et la cible sont chacun encapsulés contre les influences environnementales, ce qui permet un fonctionnement dans des environnements difficiles.

Par exemple, la position des embrayages, des amortisseurs et des vérins hydrauliques peut être mesurée.

Capteur de balourd

Capteurs de détection de balourd
<h2>Capteur de balourd</h2>

Par exemple, lorsque le poids du linge à l’intérieur du lave-linge est mal réparti, on constate un balourd. Cette mauvaise répartition peut se produire lorsqu’un vêtement est trop imbibé d’eau ou que plusieurs vêtements se sont noués pour former une grosse pelote. Cela n’a aucune répercussion sur le lavage à proprement dit. En revanche, des forces importantes agissent pendant la phase d’essorage. Par conséquent, presque tous les lave-linge sont désormais équipés d’un contrôle de balourd qui est censé empêcher la machine de s’abîmer.

Nos capteurs surveillent en permanence la répartition du poids et le mouvement du tambour à l’intérieur du lave-linge. La commande exploite les données et adapte la vitesse de rotation en conséquence. Un algorithme intelligent permet de répartir le linge en fonction de l'état de charge, compensant ainsi le balourd du tambour.